Emmanuelle, un grand sourire et un immense courage

Salut Emman11095537_10204259168460263_1649624786_nuelle ! On admire ton courage et on est vraiment contente de pouvoir t’interviewer aujourd’hui !  Peux-tu nous parler de toi ?
J’ai 37 ans, en traitement pour un double cancer du sein depuis un an. Je vis ma maladie comme un Trail, je n’ai jamais arrêté de courir pendant les traitements.  Je tire ma force de la course à pied et je compte bien franchir la ligne d’arrivée !!

Impressionnante ! Cela fait longtemps que tu as commencé le Trail?
Je cours depuis 3 ans et demi avec une nette préférence pour le Trail et la course nature : j’aime les longues distances, aux alentours de 50 km.
Je cours uniquement pour le plaisir, en osmose avec la nature, les 5 sens en éveil, j’arrive toujours à papoter en cours de route et je mets un point d’honneur à remercier les bénévoles ! J’aime finir une course avec des étoiles plein les yeux et surtout je garde le sourire !

J’ai cru comprendre que tu avais plusieurs projets en cours : tu peux nous en parler un peu plus?
J’ai été choisie par Karine Zeimer pour être la marraine de son défi Run Amazones cet été : 500km de Gennes à St Flour pour sensibiliser au dépistage précoce du cancer du sein ! Vous trouverez ici notre site  et notre page Facebook.

11166035_10204259168420262_556990900_n 11164048_1617584498455792_4796071656696252860_n
Une fois la page de ma maladie tournée, j’aimerai créer mon Trail rose !

Est-ce que tu as un anecdote à nous raconter?
Plan galère ! Je me suis retrouvée en brassière au milieu de dizaines d’hommes juste avant une grande montée car j’étais trop couverte !!! Mais finalement j’en ai bien ri !! 🙂

11198777_10204259168500264_2041605970_n 10519511_10204353271861403_7224032034061765435_n

Et ton plus beau moment?
Mon plus beau moment..quand j’ai rencontré mon Mamoureux sur le semi de Paris il y a 3 ans.. 🙂

Malgré ton cancer, tu trouves toujours la force de co11180074_10204259168380261_242291314_nurir?
Je me nourris de chaque course, j’engrange un maximun de bonnes sensations, notamment avant chaque opération chirurgicale ! Quand je suis au bloc, je pense à ma dernière course avant de m’endormir..
Depuis un an à chaque foulée, je pense que j’ai la chance de pouvoir encore courir, même si parfois mes cicatrices me font souffrir ou que les traitements me fatiguent, je me dis que courir c’est vivre et avancer, et la vie peut être si belle..
Pour finir : le cancer du sein touche 1 femme sur 8 ou 9 ! C’est énorme !!! Alors un petit dépistage en passant…

Merci pour ce beau témoignage Emmanuelle. Tu es vraiment un bel exemple de force et de courage. On a vraiment été très touchées par ton témoignage.
Je suis hyper fière d’appartenir à la communauté Trail entre elles <3

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *