La team !

Qui nous sommes?

(Isabelle) : je suis la créatrice de Trail entre Elles, et des petits accessoires textiles. Mais comme, c’est beaucoup plus drôle d’être plusieurs, et que mine de rien ça représente pas mal de boulot, je suis aujourd’hui entourée de toute une petite équipe d’ambassadrices !
Ce sont toutes des femmes d’exceptions, avec vraiment des chouettes histoires de vie. Elles représentent la communauté dans chaque région de France, et même en Belgique, et vous aiderons pour organiser vos projets !

Bref, je vous propose de les découvrir un peu plus :
– NORD-EST : Fanny (Metz)
– CENTRE : AmanDom Charron (Auvergne)
– LYON : Joana Jacuzzi
– NORD : Gigi Baz (Caen), Nad la Gazelle (Lille)
– NORD OUEST : Nath DeathRunning
– SUD OUEST : Carine Dordan (Perpignan), Ludyvine Louis (Perpignan)
– PARIS : Myriam Gontier
– SUD-EST : Tala Yeiayel (Nice), Sophie Andre (Avignon), Nicole Battista (Marseille), Vanessa Lejoille (Toulon)
– CORSE : Tata Suzanne
– BELGIQUE : Line Eline

Isabelle, 30 ans, NICE
Pseudo : Isa Fabre

1251_605647002802677_1950393921_n

J’ai toujours été très sportive ! Dans ma jeunesse , je faisais de la gymnastique et du judo à haut niveau. Nancéienne d’origine, quand j’ai débarqué à Nice, je me suis rendue compte qu’il y avait une vie dehors 😉
J’ai alors découvert les sports nature : le VTT, le trail, le raid multisport, et j’ai plongé dedans avec toute mon énergie ! S’ensuit des années de compétitions, d’épreuves toujours plus dures, toujours plus longues..

Et puis, un jour, j’ai eu envie d’autre choses ! Maintenant je cours pour le plaisir, la plupart du temps avec ma GoPro 🙂 J’ai eu envie de créer Trail entre Elles pour échanger des tuyaux entre filles, mais aussi pour pousser les femmes à se lancer, à s’inscrire sur des courses, à découvrir notre belle planète en parcourant les sentiers.

Je trouve que nous les femmes, on a souvent tendance à nous sous estimer, à être dures envers nous-même : et du coup, on n’ose pas franchir le pas, car on a peur d’être la dernière, de ralentir les autres…  Les plus beaux messages que je lis sur Trail entre Elles, ce sont ceux de ces femmes qui grâce à nos encouragements, se sont lancées et ont couru leur premier trail 🙂

 

Fanny, 34 ans , Metz
Pseudo : Fanny Collot-Droolans

Même si j’ai tâtonné dans ma jeunesse et gouté à plusieurs sports, danse, vélo, cross, tennis, J’ai commencé « vraiment » le sport il y a 3 ans avec la course à pieds. Après ma 2ème grossesse, quelques kilos et de bien mauvaises habitudes s’étaient installés, autant vous dire que la reprise de mon corps en mains n’a pas été des plus faciles. Il a fallu commencer un peu dans la souffrance, 3km de course 2 km de marche … Puis j’ai rencontré un groupe de filles qui comme moi débutaient et s’étaient unies pour se dépasser, coachées par la Présidente de la course féminine solidaire « La Messine, contre le cancer du sein, je me bouge ! » au profit de la Ligue contre le cancer. Ce groupe a été un tremplin vers de nouvelles aventures pour moi : j’ai peu à peu pris confiance et repoussé mes limites, de la course solidaire de 6km au Marathon de Paris.

Mon coup de cœur énorme pour le trail est vite arrivé et c’est maintenant sur les sentiers, en forêt et en montagne que je prends mon pied ! Profiter de la nature, se laisser porter et emporter par elle, la défier parfois tout en la respectant, c’est là que le plaisir est au maximum ! Là encore c’est un groupe (Trail du Saint Quentin) et ses valeurs qui m’ont portée : volonté, partage et solidarité. C’est durant ces entrainements que j’ai rencontré Marie-Aude, avec qui je forme un binôme de trail et de raid aujourd’hui. Nous avons participé au Raid la Saharienne en Equateur au profit de la Ligue contre le cancer et nous projetons de participer au Finland Trophy et défendre l’association Rafael Lorraine qui aide les enfants en lutte contre la maladie à réaliser leurs rêves.

Le groupe Trail entre Elles est pour moi source d’inspiration, l’union de toutes ses filles aux parcours et objectifs différents dressant un tableau qui prouve à quel point nos limites valent la peine d’être repoussées encore et encore ! J’aime y partager mes expériences et puiser dans celles des autres, s’entraider, se rencontrer et se découvrir soi même et les autres.

 

Amandine, 29 ans, ISSOIRE (63)
Pseudo AmanDom Charron

Originaire d’Aix-en-Provence en Provence, je vis en Auvergne depuis plus d’un an. Je suis de nature enthousiaste et joviale avec une imagination sans fin!

Assistante de Gestion, j’ai toujours eu besoin de sortir de cette « vie de bureau » en me lançant de nouveaux défis, pas forcement dans le milieu du sport, même si j »ai toujours aimé le sport (natation, danse, course sur route).

Bonne vivante, j’ai enchainé les régimes à la mode et le sport par période pour me sentir mieux dans ma peau. Je me suis mise à la course et au cardio en salle après un déclic en 2010 mais c’était plus pour accompagner mon rééquilibrage alimentaire que pour le plaisir…J’ai perdu 33 kilos puis je considérais que courir de temps en temps faisait de moi une grande sportive (rires!)

Puis en 2014 ça a été le déclic j’ai commencé à faire du sport avec plaisir : je me suis mise alors  au trail, aussi (surtout) pour surprendre mon papa (ultra traileur).
Puis j’y ai pris de plus en plus de plaisir et j’ai voulu m’entrainer dur pour progresser.

Le trail c’est génial, c’est cadeau ! Je suis libre d’aller dans n’importe quelle direction, à l’allure que je veux, face au vent ou sous la pluie, dans la neige ou sous un soleil tapant…Je profite de tout ce que je vois, je me dépasse, je m’amuse, je ris et j’ai mal aussi mais c’est le jeu !
Tout cela avec pour seule limite moi même : la force de mes jambes, mon souffle et surtout mon mental !

Ma plus belle expérience restera mon tout premier trail, le Gergotrail de Clermont-Ferrand  (23km) avec mon mari et mon papa ! C’était dur mais ils étaient là et le franchissement de la ligne d’arrivée avec papa qui me glisse sous l’arche « je suis fier de toi » en me prenant dans ses bras c’était magique!
Vous l’aurez compris le trail c’est aussi une histoire de famille!

Trail Entre Elles c’est quoi? Ce n’est pas juste une belle communauté de femmes passionnées de trail… Personnellement cela m’a apporté bien plus que ça ! En plus de pouvoir échanger: conseils, compte rendu de course et retour d’expérience, soutient, j’ai fait de belles rencontres!

Oui nous sommes toutes sur une page Facebook mais grâce à notre « buff TEE » on se repère sur les courses, ça  ouvre tout de suite le dialogue, on est jamais seule sur la ligne d’arrivée, des liens se créés et on passe ainsi du virtuel au réel.

Grâce à ce groupe je suis allée jusqu’à Lyon pour faire la saintélyon en relais avec Joanna en 2016 où elle m’a accueilli chez elle!

Grâce à ce groupe j’ai aussi rencontré Delphine dans ma région avec qui je m’entraîne parfois deux fois par semaine! Je ne peux pas toutes les citer mais je sais que peu importe dans quelle ville je m’aventure pour découvrir un trail je trouverai toujours une TEE pour passer un bon moment.

Alors bienvenue à toutes les femmes, amusez vous surtout !

 

Joana, 32 ans, LYON
Pseudo : Joana Jacuzzi

Je bosse dans le milieu culturel et militant, avec un bon vieux profil bière cigarette ascenseur.

Il y a encore peu de temps j’avais une vie très différente, et pourtant il n’y a pas grand-chose qui ait changé, je me suis juste mise au sport. Je considérai alors qu’aller bosser en vélo était une activité sportive et de temps en temps, j’essayai de me mettre au footing, 3 fois, 4 fois, 5 fois… ça durait deux semaines, deux mois…

Puis ce fut la bonne. Je me suis mise à courir, et c’était vraiment dur… mais j’ai tenu, et surtout je me suis inscrite à un 10km. Comme j’avais un objectif, cette foi-ci, je n’ai pas lâché.

Puis après le 10 km, j’ai continué, j’ai essayé plusieurs formats de courses, y compris un mini-trail.
Puis j’ai mordu.
Puis j’ai voulu progresser, j’ai commencé des entraînements croisés, j’ai arrêté la clope et l’ascenseur, mais pas la bière, je me suis inscrite en salle de sport et en 2 ans… je me suis complètement épanouie.

Le trail est devenu une passion alors que la course sur route m’ennuie de plus en plus. À côté de cela, j’ai continué la danse que je pratiquai déjà depuis 3 ans et qui me faisait tant de bien : le flamenco.

Donc je suis danseuse et traileuse. Dans une discipline comme dans l’autre, je suis loin de l’excellence : pas de gala, pas de podium. Mais du plaisir, sur les chemins, sur les planches, et dans ma vie !!!

Trail entre elle m’a accompagné sur ce chemin depuis le début, être ambassadrice, c’est un juste retour des choses : rendre à ce groupe, à Isa et toutes les membres, un peu de ce que j’ai reçu pendant ces 2 superbes années.

Mon défi : continuer, progresser, allonger les distances et réussir, comme toutes ces supers nanas que j’ai rencontré grâce à trail entre elles, à mener de front cette passion, mon métier, mes amis, ma famille. Bref. TEE POWWWAAAA !!!

Veronique, 40 ans , Caen
Pseudo : Gigi Baz

On me surnomme Gigi : une copine m’a donné ce nom car je suis toujours coordonnée de la paire de chaussettes  jusqu’au bandeau ! 🙂
Je n’ai pas honte de le dire : je suis certainement une victime de la société de consommation et j’aime avoir des fringues, des accessoires chouettes, beaux et adaptés !

J’ai chopé le virus de la course à pied depuis 2003 ! Ca fait moment ! J’ai  fait très rapidement un semi marathon, puis un autre …et l’année d’après je me suis mise aux Trails et aux marathon !
Je suis une tortue, mais j’adore allonger les distances, et toujours aller plus loin !

C’est ce que j’aime dans le trail :  on s’en met plein les yeux, on se dépasse, on se soutient et s’entraide..

Trail entre Elles m’a apporté tout d’abord de la légitimité : on peut être traileuse sans être  gazelle ou lièvre ! Mais aussi, beaucoup de partages, d’envies d’en faire plus, une liberté  d’expression et d’échange, même sur des sujets un peu tabou ! Bref, de la sincérité et de la simplicité !

 

Nadège, 36 ans, LILLE
Pseudo : Nad La Gazelle

Je suis maman d’une petite gazelle de 11 ans et en couple avec Franck, papa d’un petit moineau de 8 ans.

J’ai commencé à courir en septembre 2014 suite à un divorce qui mettait mes nerfs à rude épreuve depuis quelques mois. Je courrais le dimanche, 10 petits kilomètres pour souffler un peu, pour déstresser…. Puis, un peu plus tard, j’ai rencontré mon chéri, ultra-traileur. Il m’a parlé de ses aventures et cela m’a donné envie de me tester. J’ai un peu esprit compétition mais toujours contre moi même, pas contre les autres. J’aime relever des défis….

J’ai alors augmenté les entrainements, j’ai suivi ses conseils, j’ai investi dans des vraies paires de baskets aux soldes de janvier 2015. Puis il m’a proposé de descendre avec lui sur Annecy en Mai 2015 pour le suivre sur la MaxiRace. Je me suis alors inscrite sur la FéminaRace, mon 1er trail en montagne.

Je partais confiante et je savais que j’allais rencontrer des TEE… Je m’étais inscrite en début d’année 2015 sur la page des TEE, à la base babytraileuse que j’étais, afin d’avoir des infos, des conseils… J’ai de suite adoré cette ambiance, cette entente… Voir les photos des TEE de toute la France, voir les terrains d’entrainements des filles, cela me motivait à fond. Faut dire que dans mon Nord, c’est plutôt plat alors affronter la montagne et les « vrais » trails, c’est osé pour moi!

Au plus je trailais, au plus j’étais bien dans ma tête, dans ma peau, dans mon corps…
Bah oui, parce qu’être TEE m’a aussi permis de perdre des kilos, de changer d’alimentation en devant Paléo à 90%, en rencontrant des pro de la santé, en achetant un extracteur de jus…. En évitant mes erreurs alimentaires et en performant de ce fait.

Je suis donc passé en 2 ans, de traileuse à Longue traileuse (STL 2015) et à XL traileuse (Mascareigne 2016). Me manque plus que l’Ultra traileuse, que je vais essayer d’atteindre en juillet 2016 avec l’UTMC dans la Drôme…
Ma fille s’est mise à la course à pied après 5 ans de natation parce qu’être TEE c’est la classe, selon elle. Et que faire du trail, comme maman et Franck, c’est son rêve. Mini TEE Gazelle en devenir 🙂

 

Nathalie, 39 ans, Orléans
Pseudo : Nath DeathRunning

Le sport c’est de famille donc pour moi c’est dans les veines : mon père qui avait sa salle de boxe de français. L’odeur de camphre est un vrai kiffe pour moi !

Et puis, les aléas de la vie ont fait que j’ai du arrêter de courir.  Je faisais juste de temps en temps des petites balades en famille.
Un jour,  je reçois un appel d’une amie de longue date : elle va mourir et n’aura au mieux que 3 ans à vivre. Le choc : ce fut pour moi une vraie leçon de vie, qui te fais revoir tes priorités. Tu réalises que tu n’as qu’une seule vie et qu’il faut la vivre pleinement, chose que j’avais oublié ! Je n’existais plus qu’à travers mes enfants et mon ex mari.

Je me suis regardé dans un miroir : je n’y ai rien vu, j’étais là mais juste une personne triste et mal dans sa peau, alors oui avec mari enfants maison… mais ça ne fait pas tout ! J’ai alors décidé de changer complètement ma vie.

Première étape : reconversion professionnelle dans le funéraire, un super métier qui est très humain !
Deuxième étape : se ré-ouvrir au monde, courir encore plus, rencontre avec ma RIP Team ( Rigolade Intensive en Perspective).

Et puis j’ai trouvé un lieu, un groupe : les TEE ! Moi qui courait toujours toute seule j’y ai  rencontré des supers traileuses dont certaines sont devenus de vraies amies. Elles ont appris à supporter mes blablas , je suis une vrai pipelette quand je cours 😉
Fini mes petits trail de 10km, je me fais happer par cette drogue : trails nocturne, trails plus difficile avec du quoi ? du dénivelé ! Et puis je me fais embarquer par une TEE sur le trail des colombes à Carcassonne : 42km !

Bref, tout n’est pas rose, mais il y a les TEE, ce groupe de soutien, ce groupe de délires, avec chacune nos niveaux et nos talents !

Aujourd’hui j’apprend à mes enfants que dans la vie il faut se battre et ne jamais baisser les bras, que LA VIE EST BELLE et qu’il faut la vivre pleinement. Mais aussi, que tout est possible si on y croit, qu’il ne faut jamais renoncer à ses rêves, et surtout, qu’il faut rire et toujours trouver le bons côtés des choses.

 

Carine, 44 ans, PERPIGNAN
Pseudo : Carine Dordan

Pas facile de se présenter sans tomber dans des poncifs et des banalités…Outre le fait que j’ai 44ans, catalane pure souche de Perpignan avec 2 grands garçons Louis et Charles, et que je bosse…je cours (mais pas que…car je pratique le ski, le ski de rando, le pilates, le yoga, la rando, le paddle, le ski nautique…) Pour moi la course n’est pas une finalité ou un but, mais un moyen.

 

Moyen de voyager et découvrir : j’essaie de courir « intelligent » en alliant toujours course/Trail et visites, découvertes, architectures, musées, environs, points d’intérêts. Parce que j’adore voyager, je choisis mes courses ainsi…à travers le monde ! Bolivie, Pérou, Etats-Unis (NY, San Francisco/Los Angeles/Las Vegas, tout l’ouest et les grands parcs US Monument Valley, Grand Canyon, Zion, Antelope, Route 66), Patagonie, Ushuaia, Dolomites en Italie, Les Canaries, la Grèce, l’Espagne, les Alpes, etc…

Moyen de m’évader, d’être confrontée à moi-même, de me sentir vibrer et vivre, de partager avec ma chienne Rousquille, de me retrouver avec moi, de parcourir mes sentiers de vignes préférés qui sont ma madeleine de Proust. 

Je suis très artisanale dans mes entraînements : pas de plans, pas de coach, pas de suivi, pas de gourou, pas de choses imposées ! Rebelle et indépendante je suis et resterai. Je cours au plaisir, au feeling, à l’envie, mais toujours avec ma montre car j’ai besoin de savoir les km, même si sur mes parcours de prédilection je connais les distances au mètre près ! Oui ma montre est un toc, tout comme enfiler ma chaussette gauche en premier et finir mes sorties sur un compte rond (combien de fois je me suis retrouvée à tourner comme une imbécile pour faire quelques 200m manquants)  ;-)

Qu’on ne me parle plus/pas de chronos ! J’ai fait beaucoup de courses et trails dans ma région, où je suis montée sur la boîte, et où les coupes et trophées gisent dans des cartons au garage : je n’aime pas ce genre de déco ! Et comme les grosses blessures (7 fractures de fatigue des tibias et autant de périostites, et je ne compte même pas les bobos comme tendinites and Co) ont jalonné ces 20 années passées, je préfère juste courir pour le plaisir, le défi, le dépassement de soi, la découverte. Je prends des tonnes de photos, je m’arrête pour prendre le temps, admirer, savourer et surtout réaliser la chance que j’ai (car on l’oublie trop souvent…). 

Avec le groupe TEE j’ai rencontré de chouettes personnes et je l’avoue…les groupes composé que de filles, c’est pourtant pas ma came ! Donc comme quoi… C’est super de pouvoir partager, d’avoir une réponse à toute question utile ou futile que l’on se pose et de se rencontrer.

Pour moi TEE c’est un peu le bon coin, le 118/712, le trouv’tout du Running et pas que -)

Ludyvine, 27 ans, PERPIGNAN
Pseudo : Ludyvine Louis

Ludyvine est une passionnée d’aventure : trail, canicross, swimrunneuse..

Elle apportera un peu de diversité et de folie parmi nous !

 

 

 

 

Myriam, 45 ans, PARIS
Pseudo : Myriam Gontier

Je fais du sport depuis toute petite. Une accro à tous les sports même si j’ai fait surtout
beaucoup d’athlétisme, d’escalade et du ski/snow. J’ai malheureusement interrompu cette passion pour le sport pendant une douzaine d’années afin de travailler (je suis architecte paysagiste!) tout en élevant mes enfants et en gérant une immense maison.

Le déclic est revenu il y a 2 ans après un burn out et une double fracture du pied gauche (les 2 malléoles ! ). J’ai repris alors ma vie en main : divorce, perte de poids et marche à pied intensive pendant 6 mois pour rééduquer mon pied. Et puis, la course à pied est apparue comme une évidence. J’ai mis des baskets et suis allée courir… une heure ! Le bonheur ! 🙂  J’ai rapidement fait plusieurs séances par semaine et je me suis inscrite 2 mois plus tard pour mon 1er semi marathon. Et là j’ai eu un coup de foudre pour la compétition et l’ivresse du départ.

Depuis je ne me suis plus arrêtée : un 2ème semi puis le marathon de Paris en Mars 2016. C’est à ce moment que j’ai découvert le super groupe Facebook « Trail Entre Elles » grâce à un article dans « Running pour Elles ». J’ai suivi tous les posts des traileuses et j’ai eu envie de courir en pleine nature aussi. En Juin 2016 j’ai fait mon premier trail dans les Vosges avec ma copine Tee Delphine et j’ai adoré les 30km de boue, de dénivelé 1400mD+ et de pluie!! Un 2ème coup de foudre était arrivé !

Depuis Juin 2016 je n’ai plus jamais enlevé mes baskets. J’enchaîne les courses route (semi et marathons), les trails, les stages, les entraînements et je me suis même trouvée un club de trail près de chez moi !

J’ai fait plein de supers rencontres sur Trail Entre Elles avec des filles passionnées et drôles ! De grandes amitiés sont nées et je partage de grands moments de bonheur avec mes amies Tee sur les courses et dans ma vie de tous les jours. J’adore aller régulièrement échanger sur Facebook avec les Tee qui me font rire et qui racontent leurs vies, leurs courses, leurs bobos,… de beaux moments de partage !

BREF, ce groupe de Tee me rend heureuse et je remercie Isa d’avoir eu cette formidable idée il y a quelques années de fonder ce groupe!!

 

Emmanuelle,  33 ans, Région de Nice
Pseudo : Tala Yeiayel,

Pourquoi le trail? Et bien ce n’est pas du tout naturel pour moi et ce n’est pas ma première passion à la base.
Courir a toujours été une TORTURE!!!

En fait je viens du RUGBY : eh oui, 10 années à pratiquer ce sport et à courir autour d’un stade pour les échauffement… et c’était la partie que je détestais le plus !

En 2012, je rencontre mon homme. Il fait du trail et même des ultras ! Des quoi? Je ne connaissais pas du tout le monde du trail, et franchement, ca ne me tentait pas du tout ! Du coup, on ne partageait pas ce sport : je faisais de l’escalade, de la rando, du ski, du canyoning…

Mais voila, durant trois ans, mon homme me tanne et ne lâche pas l’affaire : têtu le garçon ! Finalement en 2015 je cède. Je me dis : « allez, je lui fais plaisir et au moins il me lâchera la grappe avec ça 😉 »

Et la…révélation !  J’adore ça en fait !! C’est génial ! Une nouvelle passion est née. Quelle cruche j’ai été 😉 ! Je surkiffe ce sentiment de bien être, de liberté.

Mon premier trail en competition arrive un mois plus tard. C’était un 10km 500D+ mais je n’avais aucune préparation : …. et j’ai galéré comme pas possible !  Mais surtout, j’ai adoré cette ambiance. J’ai découvert cet « esprit trail » dont mon homme me parlait sans cesse.
Et wahouuuuu !  C’est vraiment top ! Les autres te poussent à ne pas lâcher ! Le trail est vraiment top pour ça, ça te pousse au delà de tes limites.

J’ai découvert les TEE au même moment : je suis septique car je ne m’entends pas beaucoup avec les filles. Je les trouvent la plupart du temps trop gnangnan 😉
Du coup j’ai de gros doute sur le groupe alors, j’observe, je lis les posts. Et puis, au fil du temps, je m’aperçois que ce groupe est juste génial !
Pas de jugement, pas de négativité, juste de l’amour, de l’entraide, du partage !

Ca me fait un bien fou et je me sens vite acceptée et poussée vers le haut. On est toutes différentes, mais on est toutes la les une pour les autres. Il y a toujours une oreille attentive sur le groupe pour vous rebooster !

LOVE PEACE AND RUN les TEE <3

 

Sophie,  46 ans, Avignon
Pseudo : Sophie Andre

Sophie, c’est facile, tout le monde l’aime, elle nous fait rire, elle a toujours une tête pas croyable sur les photos, et elle déborde d’énergie ! Bref c’est un peu notre mascotte

 

 

 

Nicole,  56 ans, Marseille
Pseudo : Nicole Battista


Je suis la doyenne des ambassadrices et je dois dire que j’en suis fière !
Le sport et moi ça ne date pas d’hier ! J’ai commencé très jeune en étant « petit rat de l’opéra » de l’école de danse de Marseille ! Vous comprendrez toutes, que la droiture, la rudesse et les douleurs…je connais ! Puis, les études m’ont fait lâcher la danse et j’ai rencontré l’homme de ma vie, j’étais très jeune. On s’est marié et quelques années après les enfants naissent. Pendant plusieurs années, le sport est resté enfoui au fond de moi sans jamais le perdre de vue.

Je quitte Marseille pour venir vivre au pays d’Aubagne, juste au pied du Garlaban et en face la chaîne de la Ste Baume, mes terrains de jeux ! Mais avant de me mettre à courir, j’étais une adepte de fitness et musculation. J’arrivais à faire plus 15 heures de salle par semaine. Au début, j’y emmenais ma fille car elle n’allait pas à l’école. Et oui, je battais certains hommes avec mes squats à 92kg en série !

Puis quelques années plus tard, j’ai commencé à courir ! Je laisse derrière moi la muscu et j’intègre un club durant 10 ans où je fais un nombre incalculable de compétition montagne ou route. Je cours et je cours encore et cela me mène aux championnats de France de Marathon où je termine 2ième au scratch et 1ère de ma catégorie master 1. Depuis j’ai fait des trails, des ultra trail, semi, marathon, 100km, (dont j’en écrirai un livre), 12h et des 24h dont 3 fois en équipe et 3 fois sur la plus haute marche du podium (250km, 235km et 239km) et 1 fois en individuelle avec 165km. Puis après une grosse blessure au genou, opération et rotule refaite, c’est quasi 9 mois sans courir. Rééducation et balnéothérapie durant 9 mois à raison de 6h/semaine. Je me mets au VTT et vélo route que je pratique toujours.

Puis, je découvre les Trail Entre Elles. J’adore le concept : toujours de bons conseils et de la bonne humeur ! Je deviens une TEE et je fais vite connaitre ce fabuleux groupe à mes amies qui adhèrent immédiatement. Je rencontre Corine Valois sur le trail de Ceyreste et depuis on ne se quitte plus. J’organise des sorties entre TEE, des entrainements, des séances PPG et PPM sans oublier les soirées resto dont la prochaine sera le 8 juin 2017 à la Ciotat.

Bref, je ne lâche rien et quand je m’engage, je suis toujours à fond les manettes. Oui, j’ai 56 ans, oui je suis une mamie et bientôt 2 fois, oui j’ai envie de rester jeune et aussi bien que possible, et oui encore je suis un bout en train ! Je sais, je fatigue mon entourage mais c’est moi tout simplement ! 🙂

Vanessa,  38 ans, Toulon
Pseudo : Vanessa Lejoille

Vanessa est avec nous depuis quasi le début ! Girly et super sportive, elle a toujours le style ! D’ailleurs méfiez vous si vous avez des affaires roses, elle pourrait vous les piquer ! 😉

 

 

 

 

Virginie, 39 ans, Corse
Pseudo : Tata Suzanne

Virginie, 39 ans, mariée, 2 enfants, j’adore le trail et la bière ! 😂
Je suis originaire de l’Aube mais je vis aujourd’hui en Corse où j’ai découvert le trail il y a un peu plus de 2 ans.

Le premier a été terrible pour mon mari qui m’accompagnait : j’ai râlé pendant plus de la moitié mais le bonheur de l’arrivée m’a mis « le pied à la baskets ».  Depuis, je vais de challenge en challenge. L’important pour moi n’est pas dans le chrono : j’aime l’endurance, aller au bout de soit, se sentir vivante !

J’aime arriver au bout d’un trail pour me dire : » je l’ai fait, je suis finisheuse ». J’ai cette année gouté au long avec la Sainté Lyon et le trail Vulcain : sacré bout de chemin depuis mes débuts.
Par contre, je ne suis affiliée à aucun club et je ne fais pas de préparation physique particulière. Je me définirais comme une saltimbanque du trail, toujours souriante et complètement barrée !

Je cours à l’envie, en me disant que la petite voix dans ma tête qui me fait parfois douter de moi et de mes capacités est une menteuse 🙂

 

 

Line, 37 ans , Belgique
Pseudo : Line Eline

Depuis toute petite, je touche à plusieurs sports de loisirs et durant mes vacances: l’escalade par différents stages, les marches à Chamonix en été avec mes parents dès l’âge de 8 ans, la danse, la gym, le ski, le jiu-jitsu, …
Après 2 grossesses et ayant eu la chance d’être même redescendue en dessous de mon poids de départ, je ne me sens pas bien dans ma peau. Je sais que la seule clé sera de me mettre au sport de façon assidue pour que tout ce corps ramolo devienne plus ferme à l’aube de mes 40 ans (ouais je veux être une quarantenaire sexy :p ).

Le 11 avril 2016, je décide de prendre les choses en main. J’entame le TBC1 de Sonia Tlev et enchaine avec le TBC2. Je fais partie du monde des #Fitmum ! Depuis lors, le sport fait partie intégrante de ma vie, il m’a permis de me sentir mieux dans mon corps, dans ma tête et mieux respecter mon corps par l’alimentation.

En 2014, j’entends parler de l’UTMB pour la première fois. Le mari de ma cousine prend le départ du CCC et je comprends réellement l’enjeu de ce type de course dont il est en train de prendre le départ : passer de longues heures à courir en montagne et sans dormir. Etrangement ça ne me fait pas peur, je ne trouve pas ça insurmontable. Pire ! ça me donne envie !!! Une petite voix à l’intérieur me dit: « Non, c’est pas possible. Il va courir toute la nuit dans le massif du Mont Blanc, mon territoire de jeunesse, voir le jour se lever sur cette nature » et c’est là que l’envie (une miette jalouse, faut pas se le cacher) de faire du trail commence à germer en moi.

Le déclic se fait quand j’entends parler du « Trail des Fées » (16km et 500D+ en Belgique). Avec un tel nom, ce trail ne pouvait être fait que pour moi ! Au même moment, j’entends parler du groupe « Trails entre elles » et je le rejoins. Malgré des soucis de TFL et de ménisque qui sont apparus rapidement dans les semaines qui ont suivi, je m’accroche pour maintenir une conditions physique (et esthétique).
Les TEE, c’est pour moi un soutien inconditionnel durant ma convalescence TFL-ménisque. Les filles m’ont ont fait comprendre que même si je ne savais plus rechausser mes baskets pour fouler le sol, une traileuse c’était avant tout dans le coeur et dans la tête. Cette communauté est un source incroyable de motivation, d’échange et d’entraide.
Vous l’aurez compris, Line c’est la Baby-traileuse belge du groupe 🙂

 

 

Une réflexion au sujet de « La team ! »

  1. soubrier

    Bonjour les filles ,
    c’est sympa de voir vos profils tous différents ..mais avec une passion commune ..
    si je peux apporter quelque chose au groupe je suis partante..
    Donc si vous voulezle temps d’ un week end que je vous organise un stage de trail et yoga chez moi dans les alpes je suis archi partante.
    je vous préparerai un petit planning d’entrainement et de détente
    avec du travail technique adapté à tous les niveaux et ce dans la bonne humeur et l’échange. bises à toutes

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *