Malhy : « On dit qu’internet éloigne les gens des uns des autres. TEE est tout l’inverse. »

Salut Malhy ! Bienvenue parmi les TEE. Tu nous racontes un peu ton histoire?

J’ai 44 ans, mariée, 3 enfants. J’ai quitté ma Bretagne quand je suis tombée follement amoureuses des montagnes des Hautes-Alpes…entre autre !  Je suis une passionnée de la Vie. J’ai besoin de grands et beaux espaces, de soleil et de sport et c’est pour cela que j’ai quitté ma profession (éducatrice spécialisée dans les prisons pour mineurs), pour enfin assouvir un vieux rêve : la photographie, animalière principalement. Je suis en montagne du matin au soir à crapahuter, je lis et j’écris beaucoup.
Pour moi le sport et les livres sont synonymes de liberté. Ma plus grande force est le soutien inconditionnel de ma famille, leur amour me porte loin.

 

Tu nous racontes tes débuts en Trail?
Depuis toute petite, le sport fait parti de moi, j’en ai besoin. Aïkido pendant 20 ans, VTT, surf, planche à voile et courses. En Bretagne j’ai participé à beaucoup de cross, marathons, surtout celui du Mont Saint-Michel. Quand je suis arrivée dans les montagnes, je suis partie courir avec mon meilleur ami et ici rien n’est plat, ce n’est que du dénivelé. Le début d’une histoire d’amour  avec le trail, qui commence gentiment avant de devenir passionnelle.

Mais finalement, je m’y suis mise véritablement il y 6 mois après mon « accident ». Ca a été ma meilleure thérapie. Aujourd’hui le trail est comme un ami d’enfance, il provoque des bonheurs simples et entiers, je lui confie mes joies, mes peines et il se charge de tout remettre d’aplomb….. Mon bras gauche a perdu 80% de ses capacités et le trail me permet de me dépasser entièrement, dans des sites extraordinaires. Je cours au minimum 3 fois par semaines, gère mon alimentation et j’ai une super excuse pour m’acheter de belles baskets !!!! J’aime tellement les baskets…..

img_4125

 

On aime bien les anecdotes croustillants ici, et je suis sure que tu en as un pour nous :
Avec mon meilleur ami, nous sommes partis trottiner direction le glacier des violettes à Pelvoux, au printemps. Sentiers très étroits, d’un côté la paroi, de l’autre le vide. Ludo est 3 mètres devant. Je suis bien, je gère…jusqu’au moment où une marmotte se fige devant moi, sur ses pattes arrières ! Alors je vais sûrement casser le mythe de la marmotte mais…une marmotte n’est mignonne que sur les cartes postales et en peluche. C’est gros et grand une marmotte. Et quand elle vit dans un site très touristique, elle sait que le touriste a de la bouffe dans son sac. Donc me voilà coincée face à une marmotte affamée, qui bouche le passage et reste impassible face à mes menaces. J’appelle Ludo qui évidemment explose de rire face à la scène : « elle a faim », me dit -il, « mais ne la nourrie pas, c’est dangereux pour sa santé »…… ok ! Moi j’ai l’impression que la grosse moumoute lorgne la poche dans laquelle je cache une barre de céréale. Je tente de passer….la marmotte démarre à mes trousses et nous pourchasse ! On s’enfuie à toutes jambes ! Mon pote me hurle : « Jette lui ta barre de céréales !! « , je lui réponds :  « ben faudrait savoir »….. « jette lui bordel !!!! »

J’ai lancé ma barre de céréales à la marmotte racketteuse. Nous n’avons pas atteint le glacier tellement nous avons cramé nos ressources à fuir la peluche délinquante. Moi je vous le dis, la marmotte ne met pas le chocolat dans le papier d’alu…elle retire la barre de céréales du papier sulfu.

truc-009

Aujourd’hui tu as un super projet ! Tu nous en parles un peu plus?

Quand j’ai rejoint la grande famille TEE, j’ai survolé la page Facebook et puis je suis allée sur le blog que j’ai lu de fond en comble. Je suis tombée sous le charme !  J’ai découvert des femmes attachantes. Pour certaines le coup de coeur a été immédiat pour maintes raisons humaines.

On dit qu’internet éloigne les gens des uns des autres. TEE est tout l’inverse.

Chacune a sa progression dans la pratique du trail mais toutes viennent partager bien plus que des conseils techniques au sein du groupe. A travers l’humour, la complicité, la compréhension et la tolérance, les filles se motivent, s’entraident, se soutiennent. Je n’ai pas souvenir d’avoir croiser cette osmose depuis le siècle dernier !

J’attendais depuis longtemps qu’un sujet de livre vienne me coller la chaire de poule, me passionne, pour me remettre à l’écriture. Le déclic est venu le week-end du stage aux Calanques. Nous étions à Marseille, ma Moitié et moi, et j’avais tellement envie d’aller shooter le groupe…. immortaliser cette complicité, cette joie de vivre…. Quand un sujet de photo me tend à ce point, c’est qu’il y a quelque chose derrière. J’ai eu tout le temps d’y réfléchir pendant le trajet du retour.

Derrière mes blagues idiotes et mes licornes se cache un coeur gros comme ça. J’aime les gens vrais, j’admire ces personnes qui ont choisis de VIVRE pleinement en dépit de tout et qui mènent de front mille vies….Ces personnes sont des femmes (comme toujours !!!). Et si c’est grâce à la magie du Trail alors je souhaite mettre en lumière ces destins au travers de photos et de textes. Un hommage, en ces temps d’intolérances et de retour à des préceptes archaïques, à la femme d’aujourd’hui qui n’a besoin que d’elle même pour être heureuse.

Malhy a lancé un appel sur le groupe  Facebook aux TEE souhaitent l’aider dans son projet, vous trouverez les infos ICI

1000241_703224819704266_1389129064_n

Un petit mot sur les licornes avant de se quitter?
Les licornes (rires)
Ce n’est pas tant l’animal magnifique, majestueux et mystique, qu’il faut retenir (surtout pas).. C’est le concept déjanté de la bestiole. La licorne représente le grain de folie monumentale qui se balade en moi depuis que je suis venue au monde. J’ai grandit baignée par les légendes celtes et quitte à choisir un animal totem, je préfère la licorne à un troll. Le canular a pris plus d’ampleur quand certaines filles ont fait leur coming out licornes sur TEE .

Un petit mot sans licorne pour la fin?
Le mot de la fin est pour toi Isa. Je te remercie infiniment d’avoir eu l’idée de ce groupe. A mon avis c’est la meilleure création sur le plan humain qui s’est fait depuis la création de la peluche. Aller rejoindre les membre de TEE le soir après la journée de boulot c’est toujours joyeux moelleux !
Je voulais aussi remercier les filles qui s’investissent à la création de ce bouquin. Elles se livrent à moi sans forcément me connaitre, c’est très fort émotionnellement. Je suis vraiment très touchée par leur confiance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *