Mélanie : « J’ai eu envie de partager ma passion et de parler de sujets classiques en montagne comme la prise de risque »

Coucou Mélanie, est-ce que tu peux te présenter rapidement ?
Je m’appelle Mélanie, j’ai 39 ans et je viens de sortir mon premier roman : une fiction qui se déroule à Chamonix, dans le milieu du trail running.
C’est la rencontre d’un français champion de trail et de freeride, et d’une sociologue américaine qui travaille sur les sports à risques en montagne. Elle s’initie au trail, jusqu’à courir un ultra.

 

Bon et du coup, je suppose que tu es toi même une traileuse? Tu nous racontes un peu?
J’ai découvert le trail il y a huit ans, en accompagnant mon mari sur des ultra-trails. J’étais enceinte à l’époque, et je me suis mise à courir un an plus tard. J’ai commencé sur route, puis je suis partie sur les chemins, seule en montagne, et j’ai eu un coup de foudre pour ce sport. Par contre je n’ai jamais ressenti le besoin de m’inscrire sur une compétition, surtout que j’ai rapidement été absorbée par l’écriture de mon roman. Mais cela pourrait changer…

 

Ah? Tu penses t’inscrire à une course ?
Quand je lis toutes les publications dans les groupes de traileurs comme Trail entre elles, celame donne envie et je me rends compte que tout est possible, chacun à son niveau, et qu’il existe des courses de moins de 80Km, ce que j’avais fini par oublier en écrivant le roman… Mais il se trouve que j’ai eu mon deuxième enfant en 2016, et quand j’ai voulu reprendre la course cette année, le corps n’a pas suivi. C’est en train de revenir, mais il fallait trouver les bons traitements et se donner le temps.

 

Ton roman « Et si tout s’arrêtait là ? » vient de paraître aux Editions Glénat. Qu’est-ce qui t’a donné envie de l’écrire?
En 2013, j’ai eu un accident en snowboard, seule en hors-piste. J’ai fini à l’hôpital avec une semaine d’arrêt de travail… C’est à ce moment-là que l’idée de l’écriture s’est imposée. Les personnages me sont venus tout de suite, avec un parti pris pour un point de vue féminin, assez rare dans la littérature de montagne, même si c’est en train de changer.

J’ai eu envie de partager ma passion et de parler de sujets classiques en montagne comme la prise de risque. Et rapidement mon fil rouge a été le thème de la liberté et de l’émancipation : libération des pressions parentales, découverte de son corps par le sport, mais aussi par le sexe… On me demande souvent si j’assume d’avoir mis des scènes de sexe, la réponse est oui ! 

 

Et du coup, où peut-on trouver ton roman ?
Il est en vente dans les librairies et les magasins de sport au rayon livres de montagne. On letrouve à Cultura et à la Fnac avec les récits de voyages.

Et il peut être commandé dans n’importe quelle librairie de France, ou sur internet. J’ai mis les liens sur mon site www.melanievalier.com ou sur ma page Facebook Mélanie Valier – Auteur.

 

Un petit mot pour la fin?
Faites-vous plaisir en courant, sentez vous libres, et lisez mon livre car il donne encore plus envie de courir 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *