Sharky, multifonctions et délirante !

Tout le monde connait Sharky  ! Elle est la première à faire des blagounettes sur notre groupe… On a eu envie de mieux la connaitre !
Salut Sharky ! Est ce que tu peux te présenter rapidement?

IMG_6175J’ai heu…. ben je vais avoir 42 ans en novembre. J’habite en région parisienne, dans le Val de Marne plus précisément ; et j’ai grandi dans le 91 (juste à côté). J’ai vécu dans la Drôme et en Haute Savoie, mais j’ai fini par remonter sur Paris pour travailler. Je suis graphiste et dans mon métier le marché de l’emploi reste très concentré sur la région parisienne. Mon prénom civil est Sandrine, mais mes amis m’appellent tous Mazzu. C’est un diminutif de mon nom de famille. Il y avait beaucoup de Sandrine dans mon entourage et pour nous distinguer on a toutes un petit surnom

 

Avant le trail tu faisais quoi?
Je me suis essayée à tout un tas de sport en étant enfant et ado (tennis, basket, karaté…). Puis j’ai longtemps pratiqué la musculation. C’est un sport assez exigeant qui demande un entrainement quasi quotidien. Et puis j’ai découvert le speed-badminton, et j’ai craqué pour son côté fun. Comme jBrest_2010_Drine_028be ne pouvais pas être sur tous les fronts, j’ai progressivement arrêté le fitness pour me concentrer sur le « speed », que j’ai pratiqué en compétition. J’ai d’excellents souvenirs de ma période Speed, notamment le championnat du Monde à Berlin, c’était magique. Le championnat d’Europe en Croatie, où on a pris une semaine de vacances pour pouvoir visiter. Et puis mon premier podium, en double dames à Brest.

 

Quand est-ce que tu as commencé le trail?
IMG_0001Je me suis mise à la course à pied pour travailler ma condition physique pour le speed. Je me suis inscrite dans un club d’athlétisme, en section loisir. Mais couplé à mon entrainement de speed ça faisait trop pour mes genoux et je me suis blessée. J’ai eu la maladie d’Osgood Schlatter à l’adolescence, et mes genoux en ont gardé quelques séquelles. C’est tout à fait bénin, mais ça fait super mal lol. Du coup, j’avais arrêté l’athlétisme. Ces dernières années, le speed-badminton a muté, et je n’y voyais plus le côté fun. Je ne m’amusais plus, alors j’ai arrêté, et je me suis réinscrite au club d’athlé en septembre 2014. Si la plupart de mes camarades de club ne jurent que par la route, les semi-marathons et les chronos ; de mon côté j’ai très vite bifurqué vers les sentiers, les dénivelés et le fun. Le bitume me fait mal aux genoux, je m’ennuie, et je ne trouve aucun plaisir à courir pour des chronos.

Quel est ton plus beau souvenir trail?
Chaque trail est unique et apporte son lot de bons souvenirs. Mais pour répondre à la question je parlerais de mon tout premier trail, quand je me suis rendue compte que j’étais super à l’aise dans les descentes. Je prends un plaisir fou à dévaler les pentes. Je changerais peut être d’avis le jour où je me retrouverais sur un trail très technique où je me prendrais une bonne gamelle lol

Et ta pire galère?
La pire galère c’est que j’ai un peu la poisse niveau météo. Je me souviens de mon trail à La Plagne l’année dernière. J’étais inscrite sur la 6Découverte et on s’est pris la pluie, l’orage, les éclairs et la grêle. Depuis j’ai toujours des vêtements de pluie dans mon sac lol.

SONY DSC  SONY DSC

 

Aujourd’hui, tu travailles sur plein de projet, tu peux nous en dire plus?
J’ai monté une association avec mon amie Marjorie (une TVK4_4976_6EE également), dont le but est de promouvoir l’écoresponsabilité en utilisant l’image comme vecteur. Je fais de la photographie, et mon but est d’utiliser cette pratique pour montrer à quel point le monde est beau et inciter à le préserver. On a édité un livre sur la Floride, c’est le tout premier. J’ai donné de ma personne pour ces clichés, je suis montée à bord d’un petit coucou pour faire des photos vues du ciel, en sachant que j’ai le mal des transports lol. Mais j’ai réussi à faire mes photos, c’est l’essentiel ! D’ailleurs on a monté l’association juste après, c’est pour ça qu’elle s’appelle « l’oeil du coucou ». C’est sous ce statut que l’on a édité et mis en vente le livre. Tout l’argent est réinvestit dans des associations. Il reste encore quelques exemplaires que l’on trouve sur notre site exclusivement : http://www.oeilducoucou.fr/produit/livre-photo-key-west-dans-loeil-du-coucou/

J’ai un autre projet de livre, seule cette fois. Je me suis mise au régime paléo l’été dernier, pour des raisons de santé. Je n’ai rien de grave, mais une hypothyroïdie qui m’empoisonne parfois un peu la vie, et j’avais entendu dire que le modèle paléo était une méthode efficace pour traiter ce genre de problème. Pour moi le résultat a été très positif, puisque ça fait déjà 2 fois que le médecin me baisse mon traitement En revanche, comme ce régime élimine beaucoup de ce qui faisait avant partie de mon alimentation de base pour le sport (je pense notamment aux pommes de terre et aux pâtes), j’ai du chercher à l’adapter à ma pratique du trail. Hors de question que je sois mal alimentée pour aller courir. J’ai commencé ce régime en juin 2015, et à la entrée de septembre j’ai sentie une aisance incroyable sur la piste d’athlé. Je doublais facilement mes anciens partenaires d’entrainement et j’accrochais le groupe du dessus. Tout le monde m’a dit « mais tu t’es dopée ou quoi ? ». Non, je mange juste le plus naturellement du monde Parce qu’en fait le régime paléo n’est rien d’autre qu’un véritable retour au sources. Du coup, j’ai voulu consigner tout ce que j’avais appris et découvert dans un livre. Un livre destiné aux femmes sportives. Parce qu’il existe déjà plein de livre sur le régime paléo, du plus sérieux au plus farfelu ; mais qu’il existe finalement très peu d’ouvrages destinés aux sportifs paléovores. Et pour les sportives, il n’en existe aucun. Les bouquins sont tous écrits par deIMG_6320 hommes, et sans s’en rendre compte, ils ne sont pas véritablement destinés aux femmes. Beaucoup des recommandations préconisées ne font pas écho chez les femmes, en tout cas pas chez moi. Du coup, c’est toute mon expérimentation personnelle que j’ai envie de mettre dans ce livre, au service des sportives qui veulent manger sainement et s’alimenter de façon naturelle. Et c’est tout à fait compatible avec la pratique d’un sport aussi exigeant que le trail. Je ne prends plus aucun gel ni boisson toute prête du commerce. De la préparation à la récup, en passant bien évidemment par l’effort, à l’entrainement ou en course, je vais livrer toutes mes recettes naturelles Le livre est presque prêt, encore quelques photos et une dernière relecture et je pourrais lancer l’impression. Pour celles que ça intéresse, il suffit de s’inscrire ici pour être informée de la sortie du livre : http://www.paleogirl.fr/livre-paleovora-sportiva/

Et un mot pour la fin? Et pourquoi Sharky d’abord ?
Sharky… C’était juste avant les championnats du mondDSC05833e de speed, on avait décidé de se faire une petite semaine détente et entrainement pour préparer la compétition, dans une maison avec piscine à Fontainebleau. La veille du départ, il fallait charger les voitures avec la bouffe et les affaires de sport. On était sur un parking goudronné, et j’ai vu un chat. J’ai tourné la tête et j’ai parlé au chat…. sans regardé où je mettais les pieds. Je me suis pris une gamelle monstrueuse, les mains en avant, et je me suis fait une méga « pizza » sur la paume gauche. Du coup, interdiction de mettre ma main dans l’eau pendant 2 semaines. Et comme j’avais quand même envie de profiter de la piscine, j’ai nagé pendant une semaine avec la main gauche hors de l’eau. Comme un aileron…. Et je me suis retrouvée affublée de ce petit surnom.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *