Archives du mot-clé trail

Mélanie : « J’ai eu envie de partager ma passion et de parler de sujets classiques en montagne comme la prise de risque »

Coucou Mélanie, est-ce que tu peux te présenter rapidement ?
Je m’appelle Mélanie, j’ai 39 ans et je viens de sortir mon premier roman : une fiction qui se déroule à Chamonix, dans le milieu du trail running.
C’est la rencontre d’un français champion de trail et de freeride, et d’une sociologue américaine qui travaille sur les sports à risques en montagne. Elle s’initie au trail, jusqu’à courir un ultra.

 

Bon et du coup, je suppose que tu es toi même une traileuse? Tu nous racontes un peu?
J’ai découvert le trail il y a huit ans, en accompagnant mon mari sur des ultra-trails. J’étais enceinte à l’époque, et je me suis mise à courir un an plus tard. J’ai commencé sur route, puis je suis partie sur les chemins, seule en montagne, et j’ai eu un coup de foudre pour ce sport. Par contre je n’ai jamais ressenti le besoin de m’inscrire sur une compétition, surtout que j’ai rapidement été absorbée par l’écriture de mon roman. Mais cela pourrait changer…

 

Ah? Tu penses t’inscrire à une course ?
Quand je lis toutes les publications dans les groupes de traileurs comme Trail entre elles, celame donne envie et je me rends compte que tout est possible, chacun à son niveau, et qu’il existe des courses de moins de 80Km, ce que j’avais fini par oublier en écrivant le roman… Mais il se trouve que j’ai eu mon deuxième enfant en 2016, et quand j’ai voulu reprendre la course cette année, le corps n’a pas suivi. C’est en train de revenir, mais il fallait trouver les bons traitements et se donner le temps.

 

Ton roman « Et si tout s’arrêtait là ? » vient de paraître aux Editions Glénat. Qu’est-ce qui t’a donné envie de l’écrire?
En 2013, j’ai eu un accident en snowboard, seule en hors-piste. J’ai fini à l’hôpital avec une semaine d’arrêt de travail… C’est à ce moment-là que l’idée de l’écriture s’est imposée. Les personnages me sont venus tout de suite, avec un parti pris pour un point de vue féminin, assez rare dans la littérature de montagne, même si c’est en train de changer.

J’ai eu envie de partager ma passion et de parler de sujets classiques en montagne comme la prise de risque. Et rapidement mon fil rouge a été le thème de la liberté et de l’émancipation : libération des pressions parentales, découverte de son corps par le sport, mais aussi par le sexe… On me demande souvent si j’assume d’avoir mis des scènes de sexe, la réponse est oui ! 

 

Et du coup, où peut-on trouver ton roman ?
Il est en vente dans les librairies et les magasins de sport au rayon livres de montagne. On letrouve à Cultura et à la Fnac avec les récits de voyages.

Et il peut être commandé dans n’importe quelle librairie de France, ou sur internet. J’ai mis les liens sur mon site www.melanievalier.com ou sur ma page Facebook Mélanie Valier – Auteur.

 

Un petit mot pour la fin?
Faites-vous plaisir en courant, sentez vous libres, et lisez mon livre car il donne encore plus envie de courir 😉

Le Maroc, on remet ça !

En Mars dernier, 46 TEE ont répondu à l’appel et sont partis courir dans l’Atlas Marocain. On voulait voir si on pouvait faire mieux cette année 🙂 

Bref, vous l’aurez deviné, on repart sur le Morocco Tizi N’Trail cette année !
Pourquoi?
– Car on a A-DO-RÉ l’organisation : c’était carré, c’était convivial, on a bien mangé, bien vu pour certaines 😉 , les parcours étaient magnifiques, variés, très bien encadrés, bref, les organisateurs font du super boulot !
– Car c’est le seul trail qui propose des bivouacs : et donc le seul trail qui permette d’aller dans des endroits aussi préservés.
– Car on nous a dit que cette année on pourrait sortir le maillot de bain 😉 Pourquoi? Car ca se passe à ESSAOUIRA, au bord de la mer !

Encore une fois, les TEE ont le droit à un tarif préférentiel : 50 euros de réduction pour toutes les TEE ! Pour cela, c’est facile, il suffit de mettre « Trail entre Elles » comme nom d’équipe, de choisir le « Tarif Groupe et Association » et de choisir le code d’équipe : WPMDH

Les infos principales :

3 jours de Course, ou Randonnée, accessibles à tous !
Du 22 au 26 mars 2018, le Morocco Tizi N’Trail revient pour sa 6ème édition. Cette nouvelle saison du trail marocain aura lieu à Essaouira et promet des sensations encore plus fortes.

  • Jeudi 22 mars 2018 : accueil des participants en soirée et installation à l’hôtel à Essaouira. Vérifications administratives et retrait des dossards. Présentation de l’organisation. Diner et nuit à l’hôtel.
  • Vendredi 23 mars 2018 : étape 1. Diner et nuit en bivouac.
  • Samedi 24 mars 2018 : étape 2. Diner et nuit en bivouac.
  • Dimanche 25 mars 2018 : étape 3. Soirée de clôture et remise des prix –  Nuit à l’hôtel
  • Lundi 26 mars 2018 : Départ des coureurs dans la matinée.

Le programme en détail : http://www.go2events.fr/morocco-tizi-n-trail/programme-morocco-tizi-ntrail-2018/

Tarif TEE 630€  (50€ de réduction) 

Et du coup, comment s’inscrire?

Inscription en ligne à cette adresse : http://www.go2events.fr/morocco-tizi-n-trail/morocco-tizi-n-trail-inscriptions/
Pour avoir accès à la réduction de 50€, spécifiez bien « Trail entre Elles »  comme équipe, Code d’équipe : WPMDH, et choisir le « Tarif Groupe et Association ».
Vous pouvez régler en ligne, ou par chèque.

 

Et comment j’y vais?

Il suffit de prendre un vol pour Marrakech, puis de prendre le transfert proposé par l’organisation. Les vols pour Marrakech à ces dates coutent environ 100euros allé-retour. Si vous avez besoin d’aide pour les billets, on vous donnera un coup de main !

Vols déjà réservés par des TEE:
Au départ de LYON : 21 MARS Easyjet, 15:30 – 17:35 —- > Retour : 27 MARS, RAM (Royal Air Maroc), 8:35-12:25

Et si je veux m’organiser avec d’autres TEE ?

On a crée un groupe spécial rien que pour ça ! Rendez-vous sur : https://www.facebook.com/events/1914676412107302/

 

Action solidaire

Le Morocco Tizi N’Trail n’est pas qu’une simple course à pied. En effet, au-delà du dépassement de soi, les concurrents participent à des actions solidaires visant à apporter de l’aide aux populations locales.

L’expérience sur le terrain des équipes de GO2EVENTS leur a fait prendre conscience des besoins des enfants des villages en termes d’équipements sportifs. C’est en ce sens que nous apportons  des aides sous diverses formes (vêtements, chaussures de sport, etc.) aux populations des campagnes traversées pendant les épreuves du Morocco Tizi N’Trail.

Cette démarche solidaire, est le fruit d’une collaboration entre GO2EVENTS, les partenaires ainsi que les participants au trail.

Vous trouverez toutes les infos ici  : http://www.go2events.fr/morocco-tizi-n-trail/

On se dit à bientôt ?

Ne sortez JAMAIS avec une TRAILEUSE

NE SORTEZ JAMAIS AVEC UNE TRAILEUSE, elle des pieds qui ne ressemblent à rien. Des cicatrices d’ampoules, parfois un ou deux ongles qui manquent : attendez vous à une vision d’horreur ! Chaque blessure aura son histoire : ce trail à la Plagne où elle a parcouru plus de kilomètres que jamais, cette course au Maroc où elle a fini main dans la main avec une inconnue… Lire la suite

Laurianne et son projet : « J’irai courir pour vous »

Salut Laurianne ! Bloggeuse, tu racontes tes aventures sur ta page « Les tribulations d’un Escargot de Trail ». Du coup on avait envie de mieux te connaitre. Tu nous racontes un peu qui tu es ?
Je m’appelle Laurianne, et j’ai 32 ans. J’ai longtemps cherché ma voie et usé les bancs de l’école. Il faut dire que j’adore étudier – malgré une handicapante mémoire de poisson rouge – et tout me passionne : fac de japonais, école de photo, pompier volontaire, un (très court) passage en histoire de l’art et lettres moderne, avant de trouver enfin ma vocation : infirmière!

J’ai travaillé auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer pendant deux ans, avant de démissionner et de m’accorder une année sabbatique, notamment pour réaliser un projet cher à mon coeur.

En dehors du travail, beaucoup de lectures diverses et variées, une tendance à aller vers un mode de vie plus simple et plus respectueux de la nature, des musées, les amis, la famille, et bien sûr… le trail !

trail-entre-elles-stage-calanques-1040291

Comment tu as commencé le Trail? Ca fait longtemps?
J’ai commencé à courir à 25 ans, pour devenir pompier (il fallait être sportif apparement, quelle drôle d’idée ! ). La progression a été douloureuse et lente, mais ensuite le virus ne m’a plus quitté. J’ai commencé par la route, par le marathon de Toulouse pour être exacte : cela faisait trois mois que je courais, ce n’est donc pas l’experience la plus agréable de mon petit parcours de coureuse. J’ai ensuite poursuivi avec des semi-marathon, type d’épreuve que j’affectionne encore.

Il y a quatre ans, un ami m’a proposé de participer à l’Impératrice, un trail de 10 km en forêt de Fontainebleau. Cela a été un véritable coup de foudre. Je me suis demandé pourquoi j’avais perdu autant de temps sur la route alors que de somptueux sentiers m’attendaient en forêt.

trail-entre-elles-stage-calanques-8018

J’ai également réalisé que les longues distances, impossibles en route car trop contraignantes pour mes genoux, me tendaient les bras… j’ai donc augmenté progressivement les distances, et pour l’instant ma plus longue est le trail de Sens, environ 60 km. J’ai encore l’intention d’augmenter, jusqu’à l’ultra, avec le rêve fou de finir un jour la Diagonale des Fous.

Mais si j’arrive à courir longtemps… je n’en cours pas moins très lentement ! A tel point que je me suis auto-proclamée Escargot. Ma façon de vivre les trails est toute particulière; je n’aime pas me faire mal donc j’y vais à mon rythme, je n’hésite pas à m’arrêter pour prendre des photos, discuter avec les bénévoles, envoyer quelques messages à mes amis… Résultat, je finis souvent dans les derniers, voire dernière, quand je ne me fais pas éliminer sur les barrières horaires !

Mais je finis toujours mes courses avec un grand sourire et en prenant beaucoup de plaisir.

 

Je suis sure que tu as une super anecdote pour nous ! Tu nous raconte?
Une anecdote? Je faisais utrail-entre-elles-stage-calanques-093626n trail de nuit à Buthiers. Rapidement, je me retrouve seule, et très probablement dernière. Je vous laisse imaginer l’ambiance; il fait nuit noire, je suis seule, en pleine forêt, avec des bruits étranges aux alentours, aucun autre coureur en vue et seul le balisage me tient compagnie.

Vers le sixième kilomètre, le trail emprunte un trajet des plus sympathiques: il faut se glisser sous les rochers et ramper dans une grotte sur environ deux cent mètres… le plafond est tellement bas qu’il est impossible de progresser autrement qu’allongé ! Vaille que vaille, centimètre par centimètre, en priant pour ne pas me faire manger par une bestiole quelconque et ne pas avoir raté la sortie, je finis par sortir de la grotte.

Je termine la course, et fait part de mon étonnement à mes amis qui l’ont également courue :
« Tout de même, le coup de la grotte en pleine nuit, pas génial! »
« Quelle grotte Laurianne? »
Oui. Vous avez bien compris. Je suis passée dans une grotte effrayante, j’ai perdu 15 minutes, j’ai vécu de longues minutes d’angoisse… pour rien! Je m’étais simplement trompé de chemin!

trail-entre-elles-stage-calanques-9601

Aujourd’hui tu as un magnifique projet, tu veux nous en parler un peu plus?

Avec grand plaisir!trail-entre-elles-stage-calanques-5

En 2011, ma tante Marie-Sylvie, dont j’étais très proche, a été diagnostiquée porteuse de la maladie de Charcot ou sclérose latérale amyotrophique. C’est une maladie neurodégénérative qui atteint progressivement les neurones chargés d’envoyer les informations du cerveau jusqu’aux muscles, entraînant une paralysie progressive, jusqu’au décès.

Ma tante s’est éteinte en 2015, après de longues années de combat, mais toujours en gardant son humour et sa joie.

J’ai toujours eu envie de faire quelque chose pour cette cause. Et puis cette année, l’idée, puis l’occasion et enfin les moyens se sont présentés.

J’ai eu envie d’agir à mon échelle, en faisant ce que je sais faire de mieux: courir.

J’ai donc décidé de lancer un projet un peu fou et ambitieux: aller courir une semaine dans chaque région de France pour sensibiliser à la maladie et récolter des dons pour l’ARSLA, une association qui s’occupe à la fois de la recherche et d’aider les personnes atteintes de la maladie de Charcot.

Le but est triple; récolter des dons, découvrir la France, et rencontrer de nouvelles personnes.
Chaque rencontre sera ensuite « croquée » sur le site internet, illustrée par des photos, relayée sur ma page FB et sur la page des TEE, et filmée tout au long de ce Tour de France un peu particulier.
Le projet commence au 27 mars et se termine le 25 juin. 13 régions, 13 semaines pour lutter contre la maladie de Charcot, voilà l’objectif!

J’ai donc sollicité l’aide aux TEE (Trail entre Elles) : le projet a eu un accueil très chaleureux; j’en suis encore étonnée et émerveillée. Sans elles rien ne serait possible… mais l’aventure, et le travail, ne fait que commencer! Je voulais en profiter une nouvelle fois pour les remercier… elles sont formidables !

Un petit mot pour la fin?
Je suis en train d’organiser tous les plans de route et je n’ai qu’une chose à dire: pourquoi n’ai je pas été plus attentive en cours de Géographie française??

Suivre Laurianne sur sa page FB : https://www.facebook.com/escargotdetrail
Le site WEB : www.courirpourvous.com
Pour faire un don: https://www.helloasso.com/utilisateurs/viautour-laurianne/collectes/j-irai-courir-pour-vous

trail-entre-elles-stage-calanques-3

Debardeurs Motivation Trail, Dos Nageur 100% Coton Biologique

Débardeurs Motivation Trail, Dos Nageur 100% Coton Biologique

https://fr.ulule.com/debardeurs-motivation/

Ce projet, je l’ai en tête depuis des mois ! 😉😔
J’en ai beaucoup discuté avec des stylistes, j’ai proposé plein d’essais ratés, j’ai fais et recommencé encore et encore(merci Audrey Manzoni-Roux pour ta patience). 😲
Puis, j’ai mis un temps fou à trouver un débardeur de qualité, BIO de surcroit. Je voulais quelque chose de classe !
Ensuite, j’ai embêté ma soeur Marie pour qu’elle m’aide à faire les animaux les plus mignons au monde.. 🐹
Puis, j’ai fait des sondages sur le groupe et vous m’avez aidé à choisir ! 👍
Et puis jusqu’au bout, ça a été intense : j’ai eu des surprises de dernières minutes lors de la vectorialisation des fichiers et j’ai du tout refaire ces 2 derniers jours ! (merci Sharky Chatoune Mazz)😓.

Aujourd’hui, je tremble😰, car c’est VOUS qui allez décider si finalement ce projet verra le jour : je vous laisse découvrir le site de précommande.

Tout se passe ici : https://fr.ulule.com/debardeurs-motivation/
Le prix est tout doux : 20 euros, frais de port compris, pour un débardeur BIO sérigraphie👍

N’hésitez pas à en parler autour de vous. Un grand merci.

Isa

 

Rassemblement : On remet ca, dans le Jura !

Weekend entre Elles : le Jura !

On avait trop envie de vous revoir : du coup on vous propose une nouvelle date pour se retrouver 🙂

2015-05-27-qispi-jura_leman-lavaux-img_9259

Où? Quand? Comment?

La date à retenir : le 30 Juin, 01 et 02 Juillet 2017 ! Accueil le vendredi à partir de 17h, et on se quitte le dimanche fin d’après midi (17h).

Le lieu? Vous allez vous régaler : on se retrouve au Chalet Côté Dôlé, aux Rousses, dans le Jura.
Piscine, spa et nage à contre courant avec un espace solarium et détente…. Maillot de bain obligatoire ! 🙂 🙂
Chambres de 4 personnes, salle d’eau privative, linge de lit fourni.

Et concernant le niveau? Les tortues sont acceptées, nous aurons 3 groupes de niveau différent sur ce stage 🙂

16_14_29piscine-1500-03_61

Et du coup ça coûte combien ?

La formule tout compris (pension complète, accompagnement, sac de bienvenue, test de matériel, autres surprises…) est à 202 euros.

 

Si vous ne connaissez pas du tout la communauté, vous êtes la bienvenue : promis vous aurez le droit à un accueil plus que chaleureux !

Et comment je réserve ce weekend de rêve? 😉

Directement sur le site du prestataire : http://www.qispi.fr/jura-trail-entre-elles
Vous y trouverez toutes les modalités d’inscription, les conditions générales de vente, etc…
Attention les places sont limitées !

2015-05-25-qispi-jura_leman-la_dole-img_9008

Et si je veux covoiturer?

On aime beaucoup le covoiturage. C’est aussi l’occasion de rencontrer des TEE  de votre région ! On vous conseille donc de vous inscrire sur le groupe de discussion dédié au covoiturage : https://www.facebook.com/events/1111231295650506/

Vous pouvez aussi venir sur notre groupe Facebook

dsc018001 2015-05-28-qispi-jura_leman-hautes_combes-img_9330_v2
2015-05-30-qispi-jura_leman-colomby-img_9555

Et si on se retrouvait dans l’Atlas Marocain?

On avait envie de réaliser une petite folie avec vous : se retrouver au Maroc pour un Trail dans l’Atlas !

E PV 0525

Vous aussi ça vous fait rêver?

Après quelques recherches, négociations, prospection, on a finalement choisi le Morocco Tizi N’Trail.
Vous vous demandez : « Pourquoi ce trail et non un autre? ».  Trois points décisifs ont orienté notre choix :

  • On voulait quelque chose avec une organisation au top, que vous soyez chouchoutée. Pas question de vous envoyer dans l’inconnue : ayant eu l’occasion de faire ce trail en 2013, je sais que les organisateurs font vraiment du très bon boulot, que les parcours sont magnifiques, que les bivouacs sont au top..
  • On aime beaucoup ce trail car on y trouve tous les niveaux. Athlètes marocains, débutantes, mais aussi marcheurs !
  • Les TEE ont un tarif préférentiel (10% de réduction) ! Nous aurons également un petit classement spécial pour nous histoire de rigoler un peu !

D CBU 0144

Les infos principales :

3 jours de Course, ou Randonnée, accessibles à tous ! 
Du 24 au 28 mars 2017, le Morocco Tizi N’Trail revient pour sa 5ème édition. Cette nouvelle saison du trail marocain s’ouvrira au bord du lac de Bin El Ouidane entre Béni Méllal et Azilal et promet des sensations encore plus fortes.ho%cc%82tel-chems-du-lac-bin-el-ouidane

  • Vendredi 24 mars 2017 : accueil des participants en soirée et installation à l’hôtel au bord du lac de Bin El Ouidane
  • Samedi 25 mars 2017 : étape 1 : Lac Bin El Ouidane – Tadawt-n-Taganit  – 20km
    Diner et nuit en bivouac
  • Dimanche 26 mars 2017 : étape 2 : Tadawt-n-Taganit – Aït Tamajjout – 20km
    Diner et nuit en bivouac
  • Lundi 27 mars 2017 : étape 3 : Aït Tamajjout – « Cathédrale de Mastfrane – 20 kmRemise des prix
    Soirée de clôture et Nuit à l’hôtel Chems 4*
  • Mardi 28 mars 2017 : Départ des coureurs dans la matinée.

Le programme en détail : http://www.go2events.fr/morocco-tizi-n-trail/programme-morocco-tizi-ntrail-2017/

Tarif TEE : 531€  (10% de réduction) (avant le 31/12 puis 591 €)

B PV 0528

Et du coup, comment s’inscrire?

Inscription papier : ICI
Inscription en ligne à cette adresse : http://www.go2events.fr/morocco-tizi-n-trail/programme-morocco-tizi-ntrail-2017/
Pour avoir accès à la réduction de 10%, spécifiez « Trail entre Elles » comme nom d’équipe.
Vous pouvez régler par chèque.

!! Vous avez le droit de faire bénéficier de ce tarif à un ami ou conjoint !!

Et comment j’y vais?

Il suffit de prendre un vol pour Marrakech, puis de prendre le transfert proposé par l’organisation. Les vols pour Marrakech à ces dates coutent environ 150euros allé-retour. Si vous avez besoin d’aide pour les billets, on vous donnera un coup de main !

Vous pouvez arriver aussi la veille, le jeudi, je serai d’ailleurs déjà sur place avec Karine et Brigitte ! L’organisation vous propose une nuit à Marrakech la veille, vous avez juste une case à cocher lors de l’inscription. L’hotel se rejoint facilement depuis l’aéroport. (10min, 10 euros de taxi)
Ensuite, il faudra prendre une navette proposée par l’organisation pour aller dans l’Atlas. Les navettes partent le vendredi et l’allé-retour se reserve pareil au moment de l’inscription.
Si vous arrivez le vendredi 24 mars à Marrakech, la dernière navette proposée par l’organisation est à 15h! N’hésitez pas à les appeler pour vous organiser si votre vol ne colle pas avec les navettes : Richard (06 86 84 50 04)

Pour le retour, pareil, on prend la navette jusque Marrakech le mardi 28 mars. Si vous voulez bénéficier des transferts de l’organisation, prenez un vol après 14h le mardi 28 mars. (On va arriver vers 12h à l’aéroport).

Exemple de vol depuis Paris : http://goo.gl/flights/89R0 149€
Depuis Nice 127€
Depuis Marseille 92€
Depuis Bordeaux 137€
Depuis Geneve 150€
Depuis Dole 81€

Des TEE ont déjà réservés les vols suivants, joignez vous à ELLES !
23/03 08:40 Bordeaux (Easyjet)
23/03 10:30 Bordeaux (Royal Air Maroc)
23/03 15:15 Nice (Easyjet)
23/03 15:10 Paris Orly (Royal Air Maroc)
23/03 10:50 Marseille (Ryanair)
23/03 06:35 Amsterdam (Transavia)
24/03 12:15 Paris Orly (Royal Air Maroc)
24/03 6:20 Geneve (Easyjet)
24/03 11:45 Dole (Ryanair)
24/3 07:05 Toulouse Blagnac (Lufthansa)

morocco-tizi-ntrail-2017

Action solidaire

Le Morocco Tizi N’Trail n’est pas qu’une simple course à pied. En effet, au-delà du dépassement de soi, les concurrents participent à des actions solidaires visant à apporter de l’aide aux populations locales.

L’expérience sur le terrain des équipes de GO2EVENTS leur a fait prendre conscience des besoins des enfants des villages en termes d’équipements sportifs. C’est en ce sens que nous apportons  des aides sous diverses formes (vêtements, chaussures de sport, etc.) aux populations des campagnes traversées pendant les épreuves du Morocco Tizi N’Trail.

Cette démarche solidaire, est le fruit d’une collaboration entre GO2EVENTS, les partenaires ainsi que les participants au trail.

Vous trouverez toutes les infos ici  : http://www.go2events.fr/morocco-tizi-n-trail/

On se dit à bientôt ?

Photos : Cyril Bussat

D CBU 0031

E CBU 0124

Rassemblement dans les Calanques, on vous raconte !

Rassemblement dans les Calanques, on vous raconte !

On avait envie cette fois ci de partager notre weekend avec vous en utilisant les mots des heureuses participantes…

Le mot de Myriam :

Voilà de nombreux mois que j’attendais ce week-end dans les Calanques. Pouvoir enfin faire la connaissance de nombreuses TEE aperçues sur la Page Facebook ainsi qu’Isabelle Fabre et Émilie Lecomte.

Départ le Vendredi matin à 10h30 en TGV où j’ai retrouvé Françoise, de la partie aussi. Nous sommes arrivées à Marseille à 14h30 où nous avons retrouvé Murielle, une 3e TEE. 2/3 cafés plus tard, Sophie et Stéphanie sont arrivées pour nous emmener avec elle jusqu’au camping près de Cassis où se trouvaient déjà quelques filles et Isabelle. Premiers fous rires pour essayer les brassières Anita…

Puis Émilie est arrivée ainsi que d’autre TEE et nous avons pu nous installer dans nos bungalow. J’ai partagé le mien avec Mariline,  Mélanie, Segolène et Claire. Déjà une super ambiance… A 18h tout le monde dans la salle commune pour le debriefing et présentation de chacune. Les 2 jours s’annoncent top !

Puisque la salle commune ferme, nous décidons de prendre notre repas tous ensemble dans un des bugalows où nous arrivons à rentrer à 18 !! Une super soirée toutes ensembles avec un repas préparé par la femme de Nicolas, le 2e coach.

Tout le monde au dodo vers 23h afin d’être en forme…

Debout à 7h et petits déjeuners dans chaque bungalow grâce aux courses faites par Nicolas et Emy. Je prépare soigneusement ma tenue et mon sac de trail car nous partons la journée. Départ en voiture à 8h00 pour Cassis où nous laissons nos voitures et commençons notre première journée de trail.
DCIM100GOPROG0043142.JPG

Plusieurs heures pour couvrir presque 15km, en passant par la croix de Marseillevert et les 7 Calanques. Des moments de course, de marche, de jeux et de défis souvent très drôles (équipe de choc « Les Violines » avec Estelle, Stéphanie et Caroline) et des paysages à couper le souffle et un bleu du ciel et de la mer incroyable.

DCIM100GOPROG0053169.JPG

Les Violines en pleine forme !

Je suis dans une bulle… J’apprends à faire individuellement connaissance avec chacune et c’est le bonheur. Nous pique niquons près d’une grotte juste au dessus de l’eau, l’endroit est magique et nous régalons de la salade de quinoa préparée par la femme de Nicolas.

Nous repartons pour les derniers km et encore de belles ascensions!! Il fait très beau mais froid par moment à cause du vent. En haut, la vue sur la Méditerranée et l’Île de Riou est magnifique!….Nous faisons sans cesse des photos.
DCIM100GOPROG0193625.JPG

C’est le retour au parking et au camping. Petite douche méritée puis stretching/yoga basé sur la respiration avec notre coach Emily. Puis gainage collectif à 6 pour le défi actuel des Tee. Rebelotte pour le dîner dans le même bungalow  de la veille. Repas délicieux et on passe notre temps à rire et se découvrir. A 22h30, tout le monde file au lit pour la 2e journée. Je m’endors comme un bébé…

Réveil à 7h et départ à 8h. Aucune pluie comme annoncée et temps très doux. A 8h30 nous démarrons notre trail près de la Calanque de Port Miou. Le cadre est sublime !

DCIM100GOPROGOPR3751.JPG

DCIM100GOPROGOPR3691.JPG

1ère pause sur une plage et photo des copines en brassière Anita. Je n’avais pas la mienne, zut!!
DCIM100GOPROGOPR3728.JPGOn repart et on fait de sacrées montées et descentes. Pas de défis mais Émilie nous apprend beaucoup de choses sur nos postures et nos respirations pour progresser. La traversée des crêtes des falaises est magnifique. Puis une belle descente après plus de 14.5km depuis le matin et nous nous arrêtons pour pique niquer près de la mer vers 13h. Le déjeuner est délicieux (merci Delphine). Départ à 14h pour arriver vers 15h au parking et rentrer vite prendre une dernière douche, ranger les bungalows et clore la fin du séjour.

Dernier goûter en commun et debriefing du séjour. Cadeaux remis par Émilie et bracelets Tee offert par Isabelle. Trop beaux!!
trail-entre-elles-stage-calanques-1270792

Je profite des derniers moments avec les filles puis nous partons avec Françoise et Murielle pour la gare de Cassis prendre le train pour Marseille. Nous montons et nous séparons dans le TGV à 18h06.

Je mets de la musique sur mes oreilles, partage sur Facebook toutes mes photos et m’endors bercée par le train. J’arrive à Paris à 21h30 ravie de mon week-end. Mais triste aussi car c’était bien court…

C’est sûr, je participerai aux prochains rassemblements!! De belles rencontres à partager notre passion du trail dans un cadre unique !

 

Le mot de Sophie :

Patricia poste un message sur Trail entre elles, en disant qu’après une blessure, elle ne peut pas participer au stage organisé par Émilie Lecomte aux calanques…..
Je suis en convalescence mais l’appel est trop fort :  j’ai déjà participé au stage en Aveyron avec Emy et j’ai envie de la revoir ainsi que les copines de « Trail entre Elles ».
Je sais que les calanques sont magnifiques et que les TEE forment une grande famille !
À l’arrivée à Roquefort-la-Bédoule, nous sommes toute suite mise à l’aise par l’accueil d’Isa, que nous admirons toutes de par ses exploits sportifs et ces voyages magnifiques. Emilie arrive , elle embrasse chacune de nous.
Après une présentation du stage et une prise de parole de chaque concurrente, nous passons une soirée au chaud et dans la bonne humeur. Le collègue d’Émilie, Nicolas a apporté le repas que sa femme Delphine a préparé avec beaucoup de talent : simplicité, convivialité, bonne humeur et en plus un bon repas.
Le lendemain, il me semble que nous nous connaissons déjà toutes, nous arpentons avec plaisir les calanques avec comme guide notre Émilie et Nicolas.
Notre idole a préparé des ateliers ludiques, les ascensions sont parfois proche de l’escalade et les traversées en via corda impressionnantes pour certaines (n’est-ce pas Mariline et Françoise ?).

DCIM100GOPROGOPR3445.JPG

DCIM100GOPROG0093302.JPG

DCIM100GOPROG0123403.JPG

Autant dire qu’on ne s’est pas ennuyées et que l’esprit d’équipe se fait ressentir tout au long de notre périple !
Le soir vient très vite, après une bonne douche, Emy passe dans les mobile home pour un cours sur le travail de la respiration et des postures de stretching. Quelle joie et quel bienfait, un travail que je vais pratiquer régulièrement.
Nous finissons la soirée dans un mobilehome toujours avec bonne humeur, rire, joie et toujours à la recherche de la découverte de l’autre et du partage… Bon il faut se coucher car demain la traversée Cassis Luminy nous attend !!

DCIM100GOPROGOPR3653.JPG

Le lendemain tout et encore merveilleux , nous commençons à toutes nous connaître et malheureusement il va bientôt être temps de se quitter !
Que nenni nous continuons la soirée avec quelques Tee qui n’habitent pas très loin des calanques et Émilie !! Mon rêve vient de se réaliser j’ai passé une formidable soirée avec mon idole !!!
Merci à toute l’équipe Corinne, Isabelle , Estelle et toutes les filles qui donnent du temps libre pour que l’association Trail entre Elles survive !!

Le mot de Sego :

C’était mon premier rassemblement TEE. C’était marrant car j’avais l’impression de connaître pleins de filles grâce à leurs publications sur le groupe Facebook !
Je garde vraiment un super souvenir de ce WE. Super cadre, super coach et une super ambiance ! Le meilleur moment que je retiens est quand Emy a couru avec le groupe de filles avec qui j’étais et nous a fait travaillé la respiration. On a réussi à tenir grâce à ses encouragements, réussi à courir sur un terrain où la plus part d’entre nous auraient marché ! C’était vraiment un moment fort en émotions !

DCIM100GOPROGOPR3848.JPG

Le mot de Magali :

Si on cherche le bonheur, on passe son temps à lui courir après.
Pour ma part, durant ces 2 jours c’est le bonheur qui m’a trouvé pendant que je courais.
Encore des moments parfaits vécus avec des nanas en or, retrouvées ou découvertes, dans un décor des plus magnifiques.
Une belle brochette de vies si différentes et pourtant on était là courant, rigolant, partageant et s’émerveillant en même temps. Encore merci les filles pour tout ce que vous êtes et ce que vous faites.
Merci aux filles d’être là.
Merci à toi Emy d’être toi
Et merci l’asso et Isa de pouvoir nous faire vivre ça

DCIM101GOPROGOPR4138.JPG

 

Le mot de Caroline :

Bon allez j’avoue ! J’ai craqué ! Ce petit stage c’était comme un doux rêve, ça faisait un moment que j’avais envie de tenter une aventure « Trail entre elles » mais cette fois-ci les conditions semblaient parfaites ! Un petit groupe, un coin sympa et une super accompagnatrice. Plus aucune raison de ne pas y aller !
Je savais bien qu’on allait courir ! Mais je ne m’attendais pas à une telle énergie positive au sein d’un groupe….de filles ! C’était bien sur sans compter sur les qualités d’un excellent chef d’orchestre : j’ai nommé Emilie Lecomte !

Un orchestre des plus harmonisés où chacune à non seulement trouvé son rythme mais aussi sa place ! Une belle osmose et beaucoup de solidarité suscitées par une mise en confiance et une approche très sérieuse mais non moins ludique de la pratique du trail ! A qui aura les yeux bandés pour travailler la proprioception, ou encore le meilleur chrono sur une course de côte, Emy ne lésine pas sur les conseils ! Et le tout par équipe favorisant l’intégration, l’entraide et la confiance en soi.
Ajoutez à cela le pep’s d’Isa et sa GoPro, la Gniak de Corinne et Estelle du bureau, les délicieux plats préparés par la compagne de Nico et vous obtenez un week-end d’enfer.

DCIM100GOPROGOPR3880.JPG

Alors c’est vrai les filles, quand il a fallu partir, j’ai évité de m’attarder, parce que c’était trop dur de vous quitter et que des moments comme ceux-ci, il faut savoir les savourer et s’en délecter. Et parce que ce week-end Emy nous a appris à respirer, j’ai pris une grande inspiration, comme un second souffle, un petit goût de « reviens-y » et un grand coup de « Elle est pas belle la vie !  »

Bref on a fait du trail mais pas que…et c’était merveilleux ! »

Le mot de Françoise :

En ce qui me concerne il s’agissait de ma 2ème participation à un stage TEE.
Lors de ma première participation en  avril 2016  j’étais repartie  gonflée à bloc et j’avais très envie de partager à nouveau avec les TEE.
Ce que  j’apprécie  lors de ces rassemblements : la détente, la bonne humeur et convivialité, l’entre-aide,  la simplicité et la GRANDE DISPONIBILITE d’Emilie. Le sourire, la générosité d’Isa. Nous  repartons enrichies sur plusieurs points : entrainements, préparation, nutrition…
Vivement le prochain !!

DCIM100GOPROGOPR3987.JPG

Le mot de d’Aline :

Cet été : projet de fou, s’inscrire ne pas s’inscrire… Attendre l’ouverture des inscriptions…hésiter…cliquer…confirmer !
Vendredi soir : des filles de toutes la France, des belles histoires, des confidences, des objectifs… Et une passion commune : gambader au grand air ! Un objectif perso : voir la mer!
Samedi : des kilomètres, des défis, des photos, des buffs, de la rigolade, des petites chutes, de l’entraide, des jeux, de la caillasse, du vert, du bleu…la mer en paysage pour toute la journée !
Dimanche : des grandes étendues, des chansons, de la respiration, de la concentration, du dénivelé, du partage, des sourires, de la caillasse, du vert, du bleu, du bleu-vert…et toujours la mer.
Bref, j’ai bien vu la mer, mais j’y ai surtout rencontré des super-nanas, et passé un week-end sous le signe du bonheur, de la bienveillance et du bon-esprit!
Ce sport est magique, ce groupe est magnifique! Vivement le Jura, on vous attend !

DCIM100GOPROGOPR3219.JPG

 

Le mot de Jocelyne :

Cela fait une semaine déjà que nous avons quitté les Calanques, mais je continue à me nourrir de l’expérience. Un petit sourire par si, un bon souvenir par-là, voire un rire explosif qui éclate tout seul en se commémorant comment c’est drôle, motivant, unique de rassembler une bande de femmes passionnées par le trail le temps d’un weekend.

Que dire de ce weekend Trail entres elles ? Des chouettes personnes déjà rencontrées dans l’Aveyron, de nouveaux visages qu’on attache enfin à un nom sur Facebook, l’immensité de se rendre compte qu’on peut regrouper une vingtaine de filles et les trouver toutes intéressantes – surtout qu’Emilie Lecomte privilégie bien ce temps important que sont les présentations, nos motivations, ce qui nous pousse à nous retrouver là un vendredi soir de novembre.

Et venons-en à parler d’Emy. On ne la présente plus dans le monde du trail tellement ses exploits sont impressionnants. Mais encore plus impressionnant peut-être est la beauté de sa personne : humble, drôle, espiègle, attentionnée… Elle prend le temps de regarder chacune. Ses conseils ne tombent pas de haut comme des leçons, sont pleins de bienveillance. Son sourire suffit presque à nous faire accélérer le pas, dépasser nos peurs, chercher le meilleur en nous.

Donc oui, dites-moi quand nous repartons. L’esprit Trail Entre Elles part d’un groupe Facebook vraiment très spécial… mais c’est mille fois mieux en vrai, et encore plus avec le bleu azur des Calanques qui reflète dans les yeux pétillants de chacune.

Merci à Isa, l’association Trail entre elles et Emilie Lecomte, ainsi qu’aux partenaires du weekend – Anita Sport, Iswari, Solavie, Phytoquant. Je me suis ressourcée et attends avec impatience de vous revoir toutes !

DCIM100GOPROG0233827.JPG

DCIM100GOPROGOPR3695.JPG

Prochaine occasion de se retrouver, le Maroc, du 24 au 28 mars : toutes les infos ici : http://trailentreelles.com/on-se-retrouvait-latlas/

Merci à nos partenaires !

logo_solavie  julbo_logo-250x250 images  logo  anita-since-1886-logo

Quelle brassière de sport choisir pour protéger notre poitrine ?

Commençons par un sujet qui nous concerne toutes et qui revient souvent :

Quelle brassière de sport choisir pour protéger notre poitrine ?

Eh oui, même si on aime toute courir, on n’a pas forcément envie de se retrouver avec deux magnifiques gants de toilettes dans quelques années ! 😉 Sans parler des problèmes d’irritation… Bref, c’est un sujet très important pour nous les femmes, sujet qu’on a malheureusement tendance à négliger !!

Et si on commencait par un peu d’histoire.. ?

En 1975, Glamorise sortait la première brassière spécifique au sport. Glamour n’est ce pas?

tennis-ad

Bien que très populaire auprès de ses clientes, de nombreux revendeurs ont refusé de distribuer ce genre de produit, et le modèle fut retiré.

Ce n’est que quelques année plus tard, avec l’explosion du jogging, que les brassières de sport refirent leur apparition, comme ci-dessous, la marque Shock Absorber qui est lancée avec l’appui de Sally Gunnell.1995

Bon, maintenant que l’instant culture est passé, revenons à nos moutons 🙂

C’est vrai que quand on voit les prix des brassières, on y réfléchi à deux fois… J’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair !

Je vous propose de voir les modèles les plus utilisés aujourd’hui par les coureuses :

ANITA ACTIVE EXTREME CONTROL : 59€ en vente ICI

Anita sports bra 5527 black blue front

Celui la, c’est mon chouchou, je ne jure que par lui ! (Isa, 95C) ! Bonnets sans couture, doublés en éponge. Ce qui me surprend le plus, c’est le confort au niveau des bretelles. Elles sont rembourrées et super agréables. Bref, je l’adore !

 SHOCK ABSORBER, en vente chez Décathlon : environ 40€

Shock-Absorber-Sport-Run-Soutien-gorge-de-sport-Brassire-Uni-Femme-0-0 Shock-Absorber-Sport-Run-Soutien-gorge-de-sport-Brassire-Uni-Femme-0

Encore une fois, un soutien-gorge très confortable pour les fortes poitrines avec un très très bon maintient. Les tailles montent jusqu’au bonnet G !

Les bretelles  sont rembourrées et réglable. Il y a également une double agrafe dans le dos. Enfin, sa matière absorbe l’humidité et l’évacue pour laisser la peau sèche pendant l’effort.

Le petit plus : Bande réfléchissante sur les bonnets pour pouvoir le porter sans haut la nuit, bretelles réglables

L’avis de Delphine de Trail entre Elles, 31ans, 90C : Je recommande ce soutien-gorge a toutes celles qui ont une poitrine généreuse et qui font de la course à pieds. Fini les blessures liées à des soutien-gorge inadaptés !! Les qualités de ce produit sont : le confort, le très bon maintien et la légèreté ! En bref courir rime avec liberté !!

 Anita Dynamix Star, marque allemande : 60€ en vente ICI

5537-364-5529-001-activeJe trouve cette brassière sublime ! Elle a d’ailleurs reçu le prix du design Red Dot. Elle a un système d’attache breveté Easy On & Off, qui permet un enfilage et déshabillage faciles grâce à une large ouverture. (Ca évite de nous décoiffer 😉 )

Encore une fois, nous avons un dos nageur pour une liberté de mouvements et un maintien élevé.

Le petit plus : Réglages des bretelles par l’avant

L’avis de Delphine de Trail entre Elles, 31ans, 90C : Le meilleur support que je n’ai jamais connu ! J’aime le fait qu’on puisse ajuter au niveau des épaules et du dos pour qu’il colle parfaitement à la peau. Cher certes, mais allez-y les yeux fermés,  ça en vaut le coût car le maintien est vraiment irréprochable !

Zsport Zbra Evolution, marque Francaise : 40€ en vente ICI

brassiere-sport-zbra-evolution-zsport-soutien-gorge- zoom_silver

Cette brassière est équipée d’une fermeture sur le devant pour une mise en place simple et rapide, de bretelles en mousse pour un meilleur confort au niveau des épaules, et d’un dos en « V » pour une grande liberté de mouvement.

Le petit plus : Des passants de fixation vous permettent d’accrocher votre cardiofréquencemètre.

L’avis d’Estelle, staff de Trail Entre ELLES, 85C, 39 ans : J’avais des aprioris par rapport à la fermeture devant, j’avais peur qu’elle me blesse. Il y a un ruban de protection entre la peau et le zip pour ne sentir aucun frottement, et un petit crochet nous aide à maintenir le tout pour le fermer. Au départ, la compression est telle qu’on a franchement du mal à respirer ! Mais la sensation s’estompe rapidement. Côté esthétisme, les très larges bretelles sont visibles, on ne pourra pas frimer en débardeur. Mais ce n’est pas le but recherché hein, on frimera plus tard avec votre beau décolleté ! 🙂 Le dos en V laisse une grande liberté de mouvement, c’est agréable. Pendant la course, le maintien est évident. La poitrine est comprimée, et bouge peu. Les bretelles sont en mousse et n’engendrent aucun tiraillement ou frottement pendant la séance. Bref, un très bon produit pour un maintien maximal, indispensable à la pratique de la course à pied. J’ai acheté mon premier modèle il y a maintenant 2 ans et jamais je n’ai eu de soucis avec cette fermeture, j’en ai depuis acheté un deuxième et je viens d’en reprendre 2 autres !!!

ODLO High Ultimate Fit, marque Suisse : environ 50€

827cc244fc29f933c2315385e56e8b81 (1)OD141B00L-002@2

Cette brassière est très appréciée par les coureuses à fortes poitrine. Les bretelles en X permettent d’avoir un meilleur maintient, avec un réglage dos large avec trois agrafes. Les bretelles rembourrées vous offrirons un bon confort.

Le petit plus : Molécules d’argent contre les odeurs et la croissance des bactéries

L’avis de Nathalie de Trail Entre ELLES, 95D, 45ans (qui est très bavarde :p) : la matière est confortable, épouse parfaitement les formes et évacue très bien la transpiration : aucune sensation d’humidité froide comme j’ai pu le reprocher à d’autres modèles. Top confort avec la large bande élastiquée : pas d’irritation, pas de frottement, et je glisse même en-dessous ma ceinture cardio ! Lavage après lavage (elles sèchent super vite), les brassières sont toujours au top (juste le logo « odlo » qui disparaît peu à peu), ne se détendent pas, ne montrent pas de signes de faiblesse (mes plus anciennes datent de l’été 2013). En résumé, ce que j’adore par-dessus tout, c’est le maintien. Le bémol, s’il faut en trouver 1, c’est qu’il faut de la souplesse et de la dextérité pour les agrafer ! 

En conclusion

Une brassière de qualité aura toujours un certain coût. Mais une brassière adaptée est essentiel pour la santé de nos poitrines. Les seins ne sont pas des muscles, ils reposent sur les pectoraux et sont maintenus seulement par les ligaments de Cooper qui assurent le rôle de soutien. Lors de la pratique sportive, les ligaments Cooper, soutien-gorge naturel, sont exposés aux sauts, aux chutes et aux chocs. Il est donc important d’en prendre soin, avec une brassière adaptée à l’activité physique.

N’hésitez pas à commenter cet article pour parler de vos marques préférées ! Je sais que Triumph a sorti une gamme sport qui est également très appréciée. J’ai aussi entendu parler de la brassière Addidas Infinite Supernova qui convient très bien aux filles qui ont une petite poitrine et un dos large.